La Grande Gautière - Rando du 21 Octobre animée par Alain D.

Malgré l'annonce tardive de la randonnée, nous nous retrouvons à dix pour partir du hameau de Gierre prés de Turriers à 1118m d'altitude.

Nous commençons d'abord par un petit échauffement sur la piste de Gigors, puis l'ascension débute par un sentier pentu dans le bois de Gierre. Malgré la fraicheur matinale tout le monde se dévêt et s’éponge le front. Après ce premier effort nous arrivons sur le petit plateau de Picouse à 1571m.

La traversée du plateau permet à la troupe de reprendre les forces nécessaires car en face s'impose la grande Gautière : 250m de pente raide à négocier en zigzaguant dans la prairie. Le rythme est cool pour certains car la montée réclame une grande énergie. Quant au chamois et ses trois chamoiselles nous les perdons vite de vue!!!

A 11h45 tout le monde est récompensé : La grande Gautière (1825m) est vaincue !! C'est une première pour tous. La joie se lit sur tous les visages.

Le ciel est  légèrement voilé et la bise se met de la partie. Le casse croûte ne peut se prolonger par la sieste réparatrice.

Pour se réchauffer un peu de sport. D'abord un petit franchissement de barre, une belle descente dans de hautes herbes puis dans les cailloux. Certains serrent les dents en guise de freins!!!

Nous voici revenu au bois de Lardat, une pause champignons est la bienvenue : Les sacs se remplissent autour des ronds de sorcières.

Reprise de la descente par la crête de Picouse et la face Sud Est du bois de Gierre. 200m de grimpette pour se réchauffer les muscles avant une belle traversée bien ensoleillée et rejoindre par la piste le hameau. Vick notre compagnon de route est heureux de retrouver sa maitresse et lui aussi est bien fatigué.

Un arrêt s'impose à Turriers au bistrot de pays pour finir en beauté cette splendide journée.

Blog de sisteron-rando : Sisteron- Rando, La Grande Gautière - Rando du 21 Octobre animée par Alain D.

mardi 28 octobre 2014 21:36 , dans octobre - novembre - décembre 2014


Les crêtes de JOUERE - Rando animée par Alain D.

C'est fort de 22 personnes que nous arrivons sur le parking de VALAVOIRE. Nous empruntons la piste jusqu'à la limite de la forêt. De là commence la véritable ascension pour prendre d'assaut le château de la MOLE.
Parvenus sous la crête, c'est à travers les prés que nous progressons vers le sommet de Jouère et la croix Saint Jean.
Les amateurs de rosés des prés s'en donnent à coeur joie.
 
Il est 11h30 le sommet est là, juste le temps de découvrir le paysage grandiose qui s'offre à nous. De petits bancs de pierres sous la croix nous permettent de partager le repas et le repos bien mérité sous un beau soleil.
 
La descente se fait par la crête nord (3 km) jusqu'au passage de Palabouse. De là nous revenons plein Sud sous la barre par un petit sentier peu fréquenté mais bien agréable et inédit pour tous. Le seul hic non prévu ce sont les vaches, bien paisibles celles là au demeurant mais qui en piétinant ont embourbé le sentier de remontée.
 
Puis par la piste nous rejoignons Valavoire. De bons petits gâteaux faits maison nous y attendent. La journée se termine par l'exposition photos de Valavoire au siècle dernier.        

Blog de sisteron-rando : Sisteron- Rando, Les crêtes de JOUERE - Rando animée par Alain D.

 

vendredi 24 octobre 2014 05:47 , dans octobre - novembre - décembre 2014


Du 14 au 16 octobre Séjour à La Ciotat Animateur Gérard K.

MARDI 14 OCTOBRE : Sentier du littoral depuis La Madrague de St Cyr jusqu'à La Galère. Retour par Don Bosco et la dune de sable de St Cyr

5h de marche effective  550m de dénivelé   10,5 km parcourus

 

Départ de Sisteron à 8h.  12 participants

Arrivée à 10 h au camping de Ceyreste (l'un des rares campings des environs encore ouvert en octobre !). Installation dans les mobil homes dans une forêt de grands pins impressionnants.

Départ pour le port de La Madrague de St Cyr où nous entamons notre randonnée pédestre. Le ciel est gris. Quelques giboulées de pluie en matinée mais le temps s'arrange peu à peu et devient ensoleillé.

Pique nique de midi sur une plage de galets. Eva en profite pour prendre un bain de mer (température de l'eau très agréable pour la saison). Retour par le sentier des vignes (au milieu de vignobles AOC Bandol), l'institution Don Bosco et la curieuse dune de sable de St Cyr, située à plusieurs km dans l'intérieur des terres (cette dune mesurait autrefois 220 m de haut mais glisse lentement vers le bas, victime de sa fréquentation et de l'absence de vent suite à l'urbanisation du littoral).

Le soir, repas (excellent couscous préparé par Marcel et Nicole) et veillée sur la terrasse d'un mobil home (température fraîche !)

 MERCREDI 15 OCTOBRE : Route des Crêtes depuis le Grand Jas jusqu'au port de La Ciotat

4h15 de marche effective  600 m de dénivelé  13,7 km parcourus

 

Très beau temps. Départ du camping à 9h

Mise en place de voitures au grand jas et au port de la Ciotat. Début de la randonnée pédestre à partir du Grand Jas et du Clos Redon. Nous montons dans un vallon encaissé, bordé de garrigue et de bruyères en fleurs. Arrivés au belvédère des Calanques, un panorama grandiose s'offre à nous : en bas de la falaise (la plus haute falaise maritime d'Europe de près de 400 m de haut) s'étend le port de Cassis, ses vignobles renommés et, au loin, les calanques de Marseille, les îles de Riou , Plate et Jarre.

Toute la journée nous cheminerons en haut de cette falaise, quelquefois au bord du vide, en passant par le Cap Canaille jusqu'au sémaphore du Bec de l'Aigle. Là, la vue s'étend sur La Ciotat et sa baie, l'île Verte et au loin, l'île des Embiez et le Cap Sicié.

Passage par la calanque de Figuerolle et le célèbre Bec de l'Aigle. Bain de mer agréable et réconfortant sur la plage du Mugel.

Traversée des anciens chantiers navals (fermés depuis 1988 et reconvertis depuis en chantier de réparation et d'entretien de yachts). Enfin, arrivée sur le port de La Ciotat pour savourer une petite mousse. Retour au camping.

Le soir, repas copieux dans un restaurant sur le port de La Ciotat.

 JEUDI 16 OCTOBRE : Calanques de Port Miou, de Port Pin et d' En Vau

3h 15 de marche effective  550m de dénivelé  9,7 km parcourus

 

Très beau temps. Après rangement et restitution des mobil homes, nous partons en voitures jusqu'à Cassis. Départ de la randonnée depuis le parking de la plage du Bestouan. Traversée de la calanque de Port Miou, petit détour par le trou souffleur et son curieux sifflement. Petite pause sur la plage de la calanque de Port Pin pour prendre un bain de mer apéritif. Enfin, arrivée à la calanque d'en Vau par le sentier du littoral sous un soleil ardent et une descente un peu délicate dans le vallon d' En Vau. Nouveau bain de mer et pique nique sur la plage de galets en dessous de véritables cathédrales de calcaire.

L'après midi, retour aux voitures et boisson rafraîchissante sur la plage du Bestouan avant le trajet retour jusqu'à Sisteron.

dimanche 19 octobre 2014 19:59 , dans octobre - novembre - décembre 2014


Le pic de St Cyr à partir d'Antonaves - Randonnée du 09 Octobre animée par Yvette G.

8h, lever de soleil sur Antonaves, nous sommes 10 à partir pour le pic St Cyr, un classique, mais par quel itinéraire ? Aujourd’hui pour être moins classique, ce sera par le chemin des écoliers ….

D’abord le sentier des gorges de la Méouge nous emmène près de St Pierre Avez. Une vraie « montagne russe » ce petit sentier avec les descentes et les montées qui se succèdent. Il nous donne une autre vision des gorges que nous avons plutôt l’habitude de faire par la route : le pont roman, Pomet qui sort de l’ombre, « la Roche Coupée » avec ses plissements de l’artiste Dame Nature est aussi en face de nous, « le Rocher du Château » tout à coup derrière nous sans parler des feuillages qui commencent à prendre leurs couleurs d’automne. Regarder autour de soi, certes, mais à l’arrêt ; en marchant, d’abord regarder ses pieds est impératif à certains endroits (bien que les photos exagèrent un peu) !

C’est à présent la montée soutenue vers le col de St Pierre, ici autre phénomène géologique, des avens de part et d’autre du sentier. Et puis les derniers 100 m pour atteindre le sommet, à 12h40, en avance donc sur les prévisions d’un pique-nique pas avant 13h … nous avons bien marché !

L’horizon est un peu brumeux, néanmoins on pense apercevoir le Grand Veymont et le Mont Aiguille. Après l’échange habituel de douceurs, Monique et Stan nous offre une grande minute culturelle tout en finesse, quelle est la différence entre … et … ?

Pour la descente, pas de question à se poser, c’est la crête de St Cyr qui s’impose pour profiter encore de la belle vue et du grand bol d’air et de soleil. La rencontre du jour : un cheval, plus qu’imposant, et trois petits ânes, ils nous laissent passer sans problème.

Et la journée se termine autour du verre de l’amitié à Ribiers.

Merci à Solveig et Monique pour les superbes photos retraçant cette rando.

 

Données GPS:  18 km et 1140 m de montée

Données Carto Explorer : 18, 5 km et 1270 m de montée

 

Blog de sisteron-rando : Sisteron- Rando, Le pic de St Cyr à partir d'Antonaves - Randonnée du 09 Octobre animée par Yvette G.

 

vendredi 17 octobre 2014 06:23 , dans octobre - novembre - décembre 2014


Séjour dans le Cantal du 7 au 12 septembre 2014 animée par Alain D.

Séjour dans le Cantal - Hôtel Bellevue  à Laveissière chez Florence et Luc  du 7 au 12 septembre 2014

 Tout d'abord, quelques mots sur notre hébergement. Bien situé au centre des randonnées prévues, l'hôtel est bien équipé pour recevoir des randonneurs (séjour raquettes compris).  Florence et Luc sont chaleureux, nous sommes de suite à l'aise et en confiance avec eux.  Pour le prix, l'hébergement est plus que correct et soigné. Quant à la restauration, chapeau à la cuisinière. De bons pique-niques copieux et le soir, des dîners avec les spécialités de la région (plats, fromages et desserts).

Pour résumer nos randonnées, je me contenterai d'un descriptif et de l'anecdote de notre péripétie taurine, sans conséquence pour nous, mais qui pourrait être utile à d'autres randonneurs.

Dimanche 7 : Le chaos de Montpellier  Site de rochers ruiniformes, sculptés par l'eau et le vent dans la pierre grise du Causse noir : tête de la Reine Victoria,  allée des tombeaux, chaire du Diable,  grotte de Baume obscure, Arc de triomphe, Crocodile,  Sphinx,  Elephant,  Oule,   Amphore,  Salle des fêtes,  sans oublier le point de vue du Belvédère.

 Lundi 8 :Départ du Lioran à Font d'Alagnon (1195m). La montée vers les crêtes nord est assez raide et prenons de suite de l'altitude : rocher du Bec de l'Aigle (1700m). Dans le brouillard, nous grimpons le téton de Vénus puis le Puy Bataillouse. Descente au col de Cabre (1528m) et repos au col de Rombière à l'abri du vent. Les quelques coups de tonnerre n'effraient personne et nous poursuivons sur la crête Ouest par le GR 400 (chemin de Compostelle) pour arriver au pied du Puy Griou - option pour une ascension très raide (1690m).

Le retour s'effectue en partie hors sentier pour revenir sur la piste de Combe Nègre. On admire les belles vaches de race Aubrac. Le soleil réapparait. Nous avions eu raison d'être optimistes. A font de Cère, une bière des bougnats nous réconforte de cette journée.Arrivée aux voitures, la pluie s'invite.

13 km - 800 m de dénivelé

 Mardi 9 : La météo est incertaine. Nous préférons opter pour une rando cool !!! Départ de l'hôtel (940m). Si le départ est presque plat, une belle montée nous attend en sous-bois certes, mais pentue. La récompense c'est la Roche Percée (ancienne grotte habitée et aménagée). Arrivés sur le plateau, nous cheminons vers le buron fromager de Peyre Gory puis traversons une forêt d'épicéas pour arriver au buron de Peyre Gain. Bel abri pour déjeuner car la pluie décide de s'inviter.

L'après-midi, malgré un léger brouillard nous décidons que la chance étant avec nous de grimper vers le Puy de la Seycheuse (1650m). Peu de vue mais des mouflons, le brouillard est revenu. La descente s'effectue par Vassivière (ancien buron). Là, un troupeau de vaches. Ce sont de belles bêtes mais ce sont des Salers. Nous allons faire connaissance....

En traversant la prairie et en suivant le balisage, une vachette, 100m plus haut, se mit à beugler puis fonça sur le groupe tête baissée avant de s'arrêter à 2 m. Plus de peur que de mal malgré quelques chutes. Nous repoussons cette bête en colère qui après être remontée, refonça vers une malheureuse randonneuse, heureusement sans gravité encore. Après avoir calmé la bête, nous achevons la traversée.La longue descente vers l'hôtel nous permet de commenter l'incident.

14 km - 940m de dénivelé (pas si cool que ça).

Dans la soirée, nous allons à Murat et là, on nous apprend que des personnes ont été blessées, ou même tuées par des vaches. Le surlendemain dans le journal, c'est une dame qui s'est fait tuer et sa fille, blesser par une vache. c'est vraiment une "vacherie" ces bêtes, mais nous sommes sains et saufs.

 Mercredi 10 : Le Plomb du Cantal au départ du Super Lioran (1200m). La montée jusqu'au rocher du Cerf est assez facile (framboises et fraises), mais après la pente se fait raide et vers le Puy du Rocher (1813m) nous grimpons 2 passages délicats. Arrivés au sommet, quel panorama! Après le Pas des Alpins, nous gravissons un dernier raidillon pour déjeuner au Plomb du Cantal (1855m). Petite balade digestive vers le Puy Brunet et l'Arpon du Diable. Après un petit café à l'arrivée du téléphérique, nous entamons la descente sur les pistes de ski. Mais là, il y a un hic.... le chemin se faufile au milieu d'un troupeau de vaches. Le groupe fait bloc et le silence règne! Petite pause au Buron des Gardes et son petit lac. Puis, prairie, forêt, torrent mais, surprise, le sentier finit sur l'aménagement de la station, terre grasse et boue nous attendent.

15 km - 885 m de dénivelé.

Jeudi 11 : Dernière rando prévue difficile, Le Puy Mary

Départ de Gravière à Lavigerie (20 km de Laveissière). Une belle montée nous tend les bras pour atteindre une première crête et arriver aux ruines de Peyre Arse. Des chevaux en liberté nous attendent et même 3 chamois. Nouvelle grimpette pour atteindre la crête, puis traversée sur une barre rocheuse (1747m) Quelle belle vue!  Troupeaux de mouflons  et de chevaux. Il est midi, nous attaquons l'ascension du Puy de Peyre Arse (1806m) et redescendons un peu pour déjeuner dans la prairie. L'après-midi, c'est un cheminement en crête que nous effectuons pour gravir le Puy Mary. Mais avant, il faut passer la Brèche de Roland : belle difficulté que tout le monde franchit ardemment et nous nous retrouvons au pied du Puy Mary. 200m à gravir par une pente raide. Quel plaisir de l'atteindre et d'admirer le paysage sous un ciel limpide.

Il est bon  de grimper, mais il faut redescendre.  Il est 15h15 et nous ne sommes qu'au milieu du parcours!  Bien que je propose des possibilités d'arrêts pour certains, le groupe reste solidaire et, après 3 heures 15 de descente, Gravière et les voitures  sont là.

18,6km - 1100m de dénivelé.

Total des 4 jours : 60,6 km pour 3725m de dénivelé

 Vendredi 12 : retour avec arrêt au Pont de Millau et visite de la ferme (maison de Pays). Casse-croûte et visite des caves Société à Roquefort. Arrivée à 20 h à Sisteron.

 

samedi 11 octobre 2014 10:07 , dans juillet - août - septembre 2014


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à sisteron-rando

Vous devez être connecté pour ajouter sisteron-rando à vos amis

 
Créer un blog