D’Arzelier au vieil Eyguians Dimanche 16 novembre 2014 animatrice: Monique L.

Temps brumeux, très brumeux, mais rien n’arrête 4 courageuses randonneuses de Sisteron-rando !

Et puis la météo nous promet –enfin- du soleil à 10 heures !

Par une petite route nous longeons les hameaux des Roussets, plus loin des Vollaires et la ferme des Bouchons.

3 chevreuils nous ravissent avec leurs petits culs blancs sautillant vers une colline.

Ils vont échapper aux chasseurs !

Après la ferme de l’Ecluse, nous empruntons un sentier dans les marnes ; humide, le sol est semblable à du charbon de bois.

Par moments le soleil semble apparaître, mais ce jour, il joue les grandes coquettes et se fait désirer.

Nous progressons ainsi dans la brume qui nous permet d’admirer des paysages fantomatiques.

Le chemin, en montagnes russes, nous conduit peu à peu au Vieil Eyguians.

Petite halte au cimetière.
Une table de pique nique nous attend dans un décor flamboyant de couleurs automnales.

La température n’est pas propice à la sieste, nous repartons par le sentier botanique très pédagogique.

Le soleil daigne faire de courtes apparitions, nous permettant d’admirer enfin la crête de St Genis et les alentours

Nous arrivons face aux ruines du vieil Arzelier ; au moyen-âge plus de mille âmes vivaient autour du château.

Au loin la neige est bien présente sur l’Oratoire et les sommets environnants.

Nous avons marché11 kmet ‘gravi’250 m.

Monique l’animatrice du jour

 

mercredi 19 novembre 2014 09:04 , dans octobre - novembre - décembre 2014


Le 6 novembre Le tour de la montagne de St Génis Animateur Gérard K.

Départ de Sisteron à 8 h .Après le mauvais temps de la veille, le beau temps est de retour.

 Gérard, l'animateur, sera le seul homme ce jour là, accompagné de 8 femmes. De quoi bien satisfaire son Ego !

Direction Savournon et la maison forestière de Jubéo. Il a gelé durant la nuit, l'herbe est blanchie mais en marchant, nous sommes vite réchauffés en atteignant la partie ensoleillée de la piste. Montée tranquille et régulière jusqu'au col du Colombier (alt 1151 m)

Un sentier étroit nous conduit sur la crête d'où nous dominons tout le cirque de St Génis avec une belle vue sur les sommets environnants blanchis par la première neige : l' Estrop, les Monges, le Grand Ferrand, etc... Nous cheminons pendant un bon moment sur l 'arête à une altitude à peu près constante (entre 1230 m et 1270 m d'alt.) sur un vague sentier serpentant parmi les arbustes.

Pique nique au soleil au Pas d' Arzeliers, endroit bien abrité au milieu d'un champ de thym.

Il n' y a plus d' hysope sauf en bouteille !

Une heure plus tard nous repartons sur la crête pour arriver à la porte sereine (alt 1135 m) d'où nous redescendons à travers la forêt sur un sentier confortable pour rejoindre la route forestière.

Les couleurs d'automne sont magnifiques, les arbres ont pris des teintes très variées allant de l'ocre au rouge sanguin.

Passage par le défilé du Pas de Jubéo et retour aux voitures vers 16 h .

M. K.

Distance parcourue : 17,1 km

Durée de marche : 5 h

Dénivelé : 600 m (?)

 

 

lundi 10 novembre 2014 10:44 , dans octobre - novembre - décembre 2014


Le Pied du Mulet - Animée par Alain D. le 28 Octobre

C'est à 9 que nous partons direction Saint Vincent et le parking des Aubards (900 m).
Après quelques mètres sur le goudron oh surprise on se croirait sur la promenade des anglais à Nice!! les voitures se succèdent !!Les Aubards sont investis par un centre international du CHI ou école de la voie intérieure!!
 
Nous cheminons vers un premier collet pour prendre la direction du col de Verdun. Puis c'est l'ascension du pied du mulet (1537 m). Chacun et chacune à son rythme nous arrivons en crête. Là tranquillement nous progressons vers le sommet tout en recherchant les derniers rosés des prés.
Le ciel s'est voilé et le repas ne s'éternisera pas.
 
La première descente s'effectue avec moult précautions : les muscles sont froids et la pente réclame quelques pas techniques pour contourner les rochers . Bien réchauffés nous progressons sur la crête du bois de la fayée direction plein Sud pour revenir plein Nord par le ravin de
la Praine et la bergerie des Mourières.
Arrivés au collet franchi le matin, il ne nous reste plus qu'à descendre vers les voitures sous un chaud soleil, revenu depuis le début d'après midi.
 
Un petit arrêt chez Betty nous permet de bien finir cette journée et surtout de nous désaltérer et déguster un gâteau d'anniversaire au demeurant fort réussi !!
 
ALAIN
 


Blog de sisteron-rando : Sisteron- Rando, Le Pied du Mulet - Animée par Alain D.

samedi 08 novembre 2014 08:17 , dans octobre - novembre - décembre 2014


Rando du 30/10/2014 : le Courradour animée par Daniel A.

Dommage que ce soit un peu loin, surtout avec les travaux sur la route de Digne !

Mais que c'est beau, surtout en cette période !

Peyresq fut un village important qui a compté jusqu'à 238 habitants en 1831, avant de décliner peu à peu ; l'école ferme en 1932 et il ne reste plus que 25 habitants en 1936. Le village est abandonné et tombe en ruines dans le début des années 50 ; il est alors « repéré » par un Belge, directeur de l'académie des Beaux-Arts de Namur et ce sera le début de la réhabilitation. C'est un village aujourd'hui très animé l'été, lieu de rencontres et de séminaires et qui compte 4 habitants permanents. Rattaché dans un premier temps à La Colle St Michel, le village fait maintenant partie de la commune de Thorame Haute.

On se gare à l'entrée du village et on revient sur nos pas ; un oratoire marque le départ du chemin.

La montée est agréable à travers les prairies, la forêt de pins puis de mélèzes en feu ; rencontre avec un patou sympa ; il reste encore un troupeau vers le pré de Thorame.

On bascule alors versant nord dans le mélézin avec de belles vues sur les Coyer. Vers le Plan du Rieu, on grimpera la pente pour atteindre le sommet.

La vue est circulaire sur les Coyer, les sommets du haut Verdon (Trois Evéchés, Estrop, Caduc, …), le Cheval Blanc et au loin le Blayeul, le Puy de Rent et d'innombrables sommets vers le sud pas faciles à identifier !

Il fait beau et bon ; le pic-nic est fort sympathique comme d'habitude.

La descente est tranquille jusqu'au village où on flânera un peu ; c'est vraiment très beau !

L'auberge de l'Oustalet à La Colle St Michel accueillera notre petit groupe de 6 pour le pot et au retour sur la route du val d'Allos on croisera comme le matin un beau troupeau de moutons (on se demande toujours si c'est le même !)

630m de dénivelée, 4h15

 Blog de sisteron-rando : Sisteron- Rando, Rando du 30 -10 - 2014 : le Courradour animée par Daniel A.

jeudi 06 novembre 2014 17:16 , dans octobre - novembre - décembre 2014


le Méale. Randonnée du 23 octobre 2014 animée par Daniel A.

Le mistral souffle bien fort ce mercredi, à l'heure où il faut s'inscrire pour la rando du lendemain ! Et nous ne serons que 6 courageux pour ce rendez-vous vers l'Embrunnais, avec une parité parfaite.

Malgré le froid du matin (un peu de gelée blanche par endroit), cette rando a encore un petit goût d'été ; mais la parure des arbres, les teintes magnifiques des mélèzes, sont là pour nous rappeler que nous sommes bien en automne.

Voilà le hameau des Gaillards où il n'est pas simple de se garer et un panneau défraîchi nous invite à prendre une piste pour un parking à 1km. Nous voilà partis sur cette piste ; l'animateur semble inquiet diront certains (voire angoissé diront d'autres !) ... il a juste quelques doutes et impose rapidement une première pause pour faire le point. Ah on est là ! Rien de grave ; il n'y a qu'à poursuivre sur cette piste pour rejoindre l'itinéraire décrit, un peu plus loin.

La forêt est belle et nous ménage de belles vues sur le lac de Serre-Ponçon, le Mont Guillaume ou encore le Morgon. Nous quittons les dernières prairies et marchons sur un tapis d'aiguilles de mélèzes.

Encore un petit cheminement sur la crête, quelques lacets et nous voilà sortis de la forêt ; le sommet est maintenant tout proche.

Le panorama est circulaire : vallon de Crévoux, Parpaillon, massif du Chambeyron, Grand Bérard peut-être, Grande Séolane sans doute là-bas derrière, Pouzenc, Morgon et bien sûr le lac de Serre-Ponçon, le Dévoluy et les aiguilles de Chabrières.

Le petit vent est quand même frais et nous pique-niquerons en contrebas ; très sympa comme d'habitude !

Le retour s'effectue sur le versant qui domine les Orres. On est bien à l'abri du vent ; couleurs et lumières nous régalent jusqu'aux voitures.

On prendra le dernier verre à Savines.Savines le Lac,

1080m, 6h et une belle journée !

     Daniel

mardi 04 novembre 2014 16:22 , dans octobre - novembre - décembre 2014


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à sisteron-rando

Vous devez être connecté pour ajouter sisteron-rando à vos amis

 
Créer un blog